Pourquoi faire une toiture végétalisée ?

toiture végétalisée

Publié le : 29 juin 20225 mins de lecture

À la fois originale et esthétique, la toiture végétalisée apporte un aspect particulier à votre maison. Non seulement les plantes qui couvrent la toiture le transforment en un joli jardin, mais elles contribuent également à son renforcement. Une toiture végétale ou un toit végétal est une paroi complexe végétalisée horizontale qui procure de nombreux avantages considérables. En effet, planter des végétaux sur le toit permet de favoriser la biodiversité, de purifier l’air (à l’aide de la photosynthèse), d’agrémenter votre habitation, de protéger la toiture et d’améliorer l’isolation thermique. D’ailleurs, il existe d’autres bonnes raisons de verdir sa toiture.

Un bon isolant phonique et thermique

La qualité isolante d’un toit végétalisé représente la raison principale de son emploi ancestral. Les Indiens navajos en ont fait usage pour se couper de la chaleur tandis que les habitants des zones périarctiques (Norvège, Islande) l’a utilisé pour se protéger contre le froid. Actuellement, les isolants de nouvelle génération sont plus efficaces et moins couteux avec les normes de la RT2012. En matière de rénovation, la végétalisation de toiture peut avoir un effet positif sur l’isolation d’un édifice mal isolé. En effet, comme 1/3 de la chaleur d’une habitation peut se dissiper à travers des toits mal isolés, opter pour un toit végétal permettra de minimiser ces variations thermiques. Et en cas de forte chaleur, elle se montre d’autant plus efficace. Si un toit nu se surchauffe dans ces conditions, un toit végétalisé est apte à maintenir la température aux alentours de 20 °C.

Il est également essentiel de prendre en considération les importantes capacités d’isolation phonique des toits végétalisés (effet de masse), surtout dans les zones survolées par les avions et les centres urbains bruyants. En outre, une toiture végétalisée peut aussi atténuer la réverbération, qui est une amplification du son lors de sa projection sur des surfaces dures telles que les parois d’immeubles ou l’asphalte. Alors si vous envisagez d’en faire construire une, il vous suffit de suivre ce lien.

Bénéficier d’une étanchéité durable

Pour assurer l’étanchéité d’un toit plat, l’intervention d’un corps de métier spécialisé dans la couverture de toit-terrasse (les étancheurs) est requise. Le travail est réalisé à l’aide de matières synthétiques (type PV ou EPDM) de feuilles bitumeuses collées grâce à un chalumeau ou parfois d’asphalte. Toutefois, les rayons UV et les chocs thermiques des saisons vont agresser cette membrane auto protectrice et étanche au fil du temps. Après sa durée de vie d’environ 20 ans, il faudra penser à le refaire.

En lieu et place, la végétation et le substrat de culture vont protéger votre toit des agressions climatiques en la végétalisation de manière extensive. Par conséquent, l’étanchéité durera considérablement plus longtemps, avec une durée de vie pouvant atteindre 50 ans. De plus, opter pour un système d’étanchéité classique coute plus cher qu’une toiture végétalisée extensive. Le prix à payer pour s’offrir un toit végétalisé varie entre 50 à 100 euros par mètre carré selon la dimension à couvrir.

Une gestion plus efficace des eaux de pluie

La capacité de rétention d’eau d’une toiture végétalisée est assez élevée. Lors d’un violent orage, elle fait tampon en se gorgeant d’eau avant de la restituer lentement. Cette caractéristique particulière pourra être étudiée de près afin d’éviter les dépenses onéreuses liées à la consommation d’eau. Que ce soit au niveau des maisons de la ville ou au niveau des habitations particulières : les réseaux d’eau se verront dimensionnés à la hausse. De plus une toiture végétalisée permet de filtrer les eaux de pluie en éliminant les polluants tels que l’ammonium et le cadmium. De ce fait, vous pourrez stocker l’eau filtrée et l’employer pour un usage domestique. Par ailleurs, le choix d’un toit végétal permet de maintenir la biodiversité et s’intégrer plus efficacement dans le paysage.

Plan du site